Les filles et les mineurs

Derrière ce titre racoleur se cache la découverte d'une randonnée magnifique sur le massif du Larla au départ de Saint-Martin d'Arrossa. Un beau dimanche, j'ai motivé mes copines et hop, direction le sentier des mineurs pour joindre l'utile (connaître pour conseiller) et l'agréable (j'adooooore me balader !). C'est un parcours d'interprétation qui nous explique que l'on marche sur la plus ancienne mine de fer des Pyrénées... Le filon de sidérite est découvert 3 siècles avant JC et le site a été exploité jusqu'en 1914. Peu de signes sont encore visibles pour le non spécialiste mais nous rencontrons en chemin de nombreux panneaux et comprenons à quel point cette montagne a été animée. De plus, l'itinéraire fait le tour du Larla : les points de vue changent tout le temps, des vues sur le Baigura, l'Artzamendi, les crêtes d'Iparla s'offre à nous successivement mais ...  suivez-nous !

A Saint-Martin d'Arrossa, on rejoint le fronton et de là, on prend la direction du quartier Satali jusqu'à un plateau sur notre droite. C'est là que nous garons la voiture. Pas d'erreur possible, une table donne des indications pour deux départs : le sentier Découverte (balises vertes, un peu moins de deux heures) et le sentier des Mineurs (balises rouges, 4 à 5 heures de marche). Les deux sentiers suivent dans un premier temps la même direction, puis se séparent sur un très joli chemin creux, à l'ombre. Nous montons en longeant un vieux mur empierrée et le Baigura s'offre à nous, sur la droite... Vu de ce côté, on voit bien à quel point il est escarpé et on remarque le sentier qui part d'Ossès pour monter au sommet (une bonne grimpette que je vous raconterai à l'occasion...). 

Au bout d'un moment, le chemin s'élargit et nous arrivons sur un petit plateau... la mer ! On la voit briller au loin à droite de l'Artzamendi, reconnaissable entre mille avec ses antennes façon "oreilles de Mickey". La montée devient rude sur un chemin élargit, un coureur nous dépasse. En haut de la côte, première pause et une autre récompense : nous voyons les peñas d'Itxusi et les crêtes d'Iparla encore la tête dans les nuages. Il a plu la veille et la lumière est limpide, tous les reliefs offrent leurs contrastes dans une magie de couleurs. Le panneau d'interprétation nous explique à cet endroit le paysage minier de la Basse Navarre. 

 

Nous continuons à marcher une bonne demi-heure et voyons le sommet du Larla devant nous. Le balisage rouge du sentier des mineurs nous invite à le contourner, et c'est alors un chemin herbeux très agréable, entouré de fougères, qui s'offre à nous. Nous marchons plein sud et voyons toutes les crêtes d'Iparla, l'Autza au dessus du col d'Izpegi et les premières montagnes de la vallée des Aldudes... L'estomac se rappelle à nous, voilà un bon endroit ensoleillé pour le pique-nique !


Nous continuons à marcher vers le sud et nous passons devant une borde (bergerie), un sympathique pottok vient nous dire bonjour (si vous marchez avec des enfants, évitez d'essayer d'aller les caresser : la plupart sont semi-sauvages et peuvent avoir des réactions imprévues, en particulier les juments accompagnées de leur poulain). Le chemin devient empierré, signe d'une ancienne activité intense sur le massif. Un panneau nous explique que l'exploitation du minerai date des Romains et que des fouilles ont permis de découvrir un bas fourneau du premier siècle. On apprend aussi que si le massif est aussi déboisé, c'est parce que les arbres ont été utilisés pour alimenter l'activité métallurgique.


Le sentier des mineurs fait le tour du massif, on vous l'avait dit ! Nous sommes maintenant du côté de Saint-Martin d'Arrossa. Il fait chaud, le chemin empierré fait place à de beaux chemins herbeux dans les fougères. Il y à plusieurs directions, il faut faire attention à ne pas manquer les balises rouges parfois cachées par la végétation. D'ailleurs, quand vous suivez un chemin balisé, l'absence de jalon doit vous mettre la puce à l'oreille, parole de fille ! Vous avez peut-être manqué une balise au dernier croisement en papotant... Faites demi-tour et vérifiez, en général ça vous remet sur le bon chemin...


Plus loin, un bâtiment en ruine et ce qui ressemble à un puits attirent notre attention. On apprend ici que c'est le reste du bâtiment où était installé le téléphérique pour redescendre le minerai à Saint-Martin d'Arrossa ! Difficile d'imaginer une activité où devaient fourmiller des dizaines de personnes dans un décor aussi paisible et verdoyant ! Plus loin, nous voyons d'ailleurs l'entrée d'une ancienne galerie. 


Notre chemin retrouve le parcours découverte et nous revenons tranquillement à notre point de départ, non sans attraper quelques mûres ! De l'eau qui surgit le long du chemin empierré révèle la terre, couleur cuivrée... Il y a indéniablement du métal dans ce sol !  C'est vraiment un beau parcours aux panoramas très variés car nous faisons le tour du massif, les explications sont intéressantes. Fourbues mais ravies, nous partons boire le pot de la récompense à Saint-Jean Pied de Port...


Côté pratique :

Départ : suivre le panneau quartier Satali depuis le fronton de Saint-Martin d'Arrossa

Durée : 4 à 5 heures, prévoir pique-nique

Niveau : pour marcheurs habitués

Téléchargez la fiche rando sur le site Internet des mines de Larla 


Avez vous déjà fait le sentier des mineurs ? Partagez vos impressions avec nous :

Écrire commentaire

Commentaires : 0