Le nouveau chemin de Xibaltare

Les sculptures de Christian Lapie dominent la colline Saint-Sauveur

Le 4 octobre dernier, la mairie de Saint-Palais a inauguré le chemin de Xibaltare. C'est une variante du GR 654 qui va du gîte pèlerin de l'ancien couvent des Franciscains jusqu'à la stèle de Gibraltar pour rejoindre le GR 65 en direction d'Ostabat et de Saint-jean Pied de Port.


Nous avons été invitées à l'inauguration et avons vraiment aimé ce chemin qui évite la route... aussi agréable pour les randonneurs au long cours que pour la promenade dominicale des locaux...

Depuis l'ancien couvent des Franciscains à Saint-Palais, on prend la route de Gibraltar, puis on bifurque à gauche route de Sardasse (un panneau indique la présence d'un atelier d'ébéniste). On continue sur un bon kilomètre et demi et on bifurque 200 mètre à droite après la muraille en pierre d'une très ancienne maison. La montée est droite, sur une montée aménagée en béton sur un court tronçon : c'est la seule zone escarpée et par tout temps, aucun risque de glisser !

 

Un panneau d'entrée de sentier nous explique que nous sommes sur le chemin de Xibaltare. On continue une dizaine de minutes et le chemin devient de terre, de pierre et d'herbe... La pente s'adoucit, on rentre dans le bois et on remarque de nombreux panneaux explicatifs sur les arbres rencontrés en chemin. C'est là qu'on se rend compte quand on n'y connaît rien (comme nous qui savons pourtant plein de trucs à l'office de tourisme) que la flore locale est abondante et variée !

 

Après un premier passage boisé, le chemin s'éclaircit, nous passons deux barrières et le chemin monte le long d'une crête. La vue est chouette, le panorama ouest des montagnes du Pays Basque s'offre à nous... On reconnaît le Baigura, les crêtes de l'Iparla et plus près de nous les collines d'Amikuze. Il y a ici et là quelques bancs, c'est une bonne idée pour prendre la pose et faire la pause... un coup d'eau ou le pique-nique sans se salir les fesses !

 

On poursuit par un dernier passage un peu raide dans les bois, mais le sentier est stabilisé par des rondins et des copeaux de bois, et n'est donc pas casse-patte ! Au sortir du bois, la surprise est de taille : on est au sommet de la colline Saint-Sauveur, trois statues se dressent face à l'horizon. Elles ont été réalisées par le sculpteur Christian Lapie et invitent à poursuivre : on voit bien la suite du chemin, la montée vers la chapelle de Soyarce...

 

Pour le moment, le chemin est partiellement balisé. Il est en cours de classement GR 654 et 655 et on y trouvera bientôt les rassurantes balises rouge et blanc des sentiers de randonnées de France et de Navarre. Bravo aux bénévoles du comité de randonnée pédestre Béarn-Pays Basque. Félicitations  aussi à la commune de Saint-Palais pour aménagements déjà en place qui en font une balade vraiment très sympa. Amis futurs vacanciers, venez chez nous, on ne le répètera jamais assez !

 

En attendant, nous avons fait un petit reportage photo le jour de l'inauguration :

 


Et vous, quelles sont vos impressions sur le chemin de Xibaltare ? Partagez-les avec nous...

Écrire commentaire

Commentaires : 0