Libertimendua à Saint-Palais : acte III

Un Bolant du Libertimendua à Saint-Palais le 17 février 2013

Cela fait maintenant trois ans que plusieurs associations du canton d'Amikuze remettent au goût du jour le Libertimendua à Saint-Palais. Février est la saison des carnavals et mascarades au Pays Basque et celui de Saint-Palais s'était essoufflé ces dernières années au point d'avoir complètement disparu du calendrier. Grâce au dynamisme de la troupe de théâtre Kitzi Kazan, aux groupes de danse Burgaintzi et Iruski, à l'Ikastola d'Amikuze et à la txaranga d'Amikuze, le second souffle est apporté par le Libertimendua qui attire beaucoup de spectateurs.

 

Le Libertimendua est un des ancêtres du Carnaval : il se présente sous forme de théâtre populaire avec des moments précis. D'abord, tous les personnages défilent dans les rues et le Libertimendua se déroule ensuite sur la place du village. A Saint-Palais, c'était sur l'esplanade d'Amikuze devant le marché couvert que les spectateurs ont pu y assister. Plusieurs personnages interviennent : les danseurs, les Bolants et les Géants, forces du jour et de la vie opposés aux zirtzils, personnages grimaçants de la nuit et des contraires ... Et les Bertsulari improvisent en langue basque et donnent le ton du Libertimendua.

Les Libertimendua, comme les cavalcades bas-navarraises ou les mises à feu de San Pantzar pendant les carnavals servent d'exutoire à la population. On y épingle avec humour parfois grinçant la vie du village, ses personnages influents et cette année l'actualité agricole locale et chevaleresque...

 

Mieux vaut bien sûr comprendre le basque pour apprécier pleinement le Libertimendua, mais la présence de nombreux personnages et de danses ainsi que l'enthousiasme des spectateurs en font une tranche de vie sympa du Pays Basque.

 

Voici un petit diaporama de photos du Libertimendua 2013 prises par Claire :


Écrire commentaire

Commentaires : 0