La mythologie au Pays Basque

La lamina, souvent un personnage féminin aux pieds palmés

Ah ! la mythologie au Pays Basque ! Dès qu’on l’évoque, l’imaginaire collectif en quête de rêve part dans tous les sens, les laminak sont représentés en lutins des montagnes, les sorginak (sorcières) aux formes généreuses  débarquent à Halloween …

L’association Lauburu donne un bon coup de peigne dans les clichés courants  et propose sans parti pris au travers d’un livre, d’expositions et de causeries organisées tout au long de l’année un « libre parcours dans la mythologie basque avant qu’elle ne devienne un parc d’attraction ».

 

« La mythologie est un voyage (…) Il est absurde de chercher dans les mythes des explications scientifiques sur l’univers et la société mais il est tout aussi absurde de considérer ces mythes comme un passe-temps pour rêveurs immatures indifférents à leur époque. Fondamentalement, la mythologie parle de la condition humaine, elle l’éclaire avec pertinence. »

 

Au travers de l’interprétation proposée par Lauburu, on apprend que les personnages majeurs de la mythologie basque sont rattachés à des lieux et leur environnement  plutôt qu’à des divinités : entre autres Tartaro le cyclope ou Basajaun l’homme sauvage qui sont des personnages de la forêt, les laminak aux pieds palmés qui vivent la nuit sont des personnages d’eau et  rivière ou encore le dragon Herensuge et la Dame Mari issus  de la terre et du firmament …

 

Si vous souhaitez en savoir plus, visitez le site de Lauburu : l’association  est connue pour son action sur le patrimoine basque et ses ouvrages de vulgarisation pour tous publics.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0